Sélectionner une page

Le cabinet dentaire écologique

par | 20 Août 2020 | Actualités, Articles | 0 commentaires

Pratiquer une dentisterie globale et naturelle, c’est s’engager dans le mouvement des créatifs culturels, écoresponsables.

Cette écologie met l’humain et la nature en tant que bien commun au cœur de nos préoccupations.

Pour cela, nous devrions commencer dans nos cabinets par faire « la chasse au gaspi » : Gaspillage de temps, gaspillage d’énergie, gaspillage de matériaux, gaspillage d’argent, gaspillage de potentiel.

Un des premiers conseils que je pourrais vous donner est de faire une étude approfondie de la gestion et du management de votre cabinet dentaire afin d’optimiser la fluidité de toutes les étapes que nécessite la prise en charge du patient.

– Une équipe bien organisée minimise le stress. Cette écologie humaine est bénéfique pour la santé, pour le bien être, pour le moral. Économie de frais de santé et de médicaments polluants déversés dans la nature.

– Une bonne gestion du cahier de rendez-vous évite les erreurs qui font perdre du temps, de l’argent et de l’énergie autant à l’équipe dentaire qu’aux patients.

– Un plan de traitement bien structuré, avec des rendez-vous longs est une des grande clé « anti-gaspi » du cabinet. Moins de déchets (gants, plateaux, serviettes) avec 10 patients par jour que 35 ! Moins de déplacements pour les patients (temps et frais de transports), moins de stress, car le bien-être au travail fait aussi partie de l’écologie. Avec pour corollaire non négligeable : plus de travail productif donc augmentation des bénéfices.

– Des protocoles opératoires écrits et respectés, actualisés régulièrement en fonction de l’évolution des techniques, de l’amélioration de la qualité. Cela évite le gaspillage de matériels et de matériaux, les achats inutiles, permet de regrouper les commandes, ce qui diminue les frais de port et les transports polluants.

– Privilégier les produits « green », les jetables biodégradables, les matériaux biocompatibles sans toxique. Les produits d’entretien bio, les produits de stérilisation bio, mettez-vous à la recherche des écolabels, fabriqués localement (prothèses françaises), acheter « responsable », utiliser des recharges recyclables.

– Éviter les polluants : Ne plus utiliser les amalgames contenant du mercure, les prothèses en nickel chrome, les composites qui relarguent du bisphénol A qui est un perturbateur endocrinien. Faire des radios numériques pour ne plus utiliser de révélateur et fixateur qui polluent fortement la planète. Éliminer dans la mesure du possible tous les produits ayant des effets secondaires sur la santé. Prescrire des médecines naturelles.

– Economie d’énergie : éteindre tous les appareils en veille le soir avant de partir, mettre des luminaires à détecteurs de présence dans les couloirs, choisir des équipements à faible consommation d’énergie, utiliser de manière économe chauffage et climatisation, optimiser l’isolation du cabinet, mise à la norme BBC et choisir des énergies renouvelables.

– Economie d’eau : apprendre aux patients à fermer le robinet d’eau pendant le brossage dentaire, il est inutile de mouiller sa brosse à dents avant d’y mettre du dentifrice, se rincer avec un verre d’eau est plus économe que d’aller directement boire à la source du robinet. Utiliser des robinets photosensibles. Faire installer un déminéralisateur au lieu d’acheter des bouteilles en plastique d’eau déminéralisée pour les stérilisateurs. Utiliser de l’eau filtrée pour alimenter les units, cela évite l’accumulation de calcaire dans les cordons qui, on le sait, ne sont pas réparables, donc jetés et remplacés par du neuf.

– Recycler tout ce qui est recyclable. Écrire sur les 2 faces d’une feuille avant de la jeter, les utiliser en brouillon, en faire des carnets de « to do list ». Faire du tri sélectif papier, plastic, alu, piles, coupants/aiguilles, déchets mercuriels (séparateurs d’amalgames). Si vous déjeunez sur place, pensez au compost. Apportez vos vieilles blouses aux containers « Relais ». Achetez des produits avec des emballages recyclables. Donnez le matériel que vous n’utilisez plus à des associations humanitaires. Assurez-vous du recyclage de vos anciens fauteuils (DEEE). Recyclage des métaux précieux et non précieux

– Surblouses et masques non jetables fabriquées par une couturière du quartier, en tissus lavables.

– Réduisez vos émissions de C02 en utilisant pour vous et votre équipe transport en commun, marche, vélo, co-voiturage. Pour les patients, en leur donnant des rendez-vous longs, vous diminuez le nombre de leurs déplacements.

– Horaires de travail aménagés pour optimiser les déplacements. 35H sur 3jours et demi, plutôt que sur 5 jours.

– Formation et information des patients et de l’équipe. Former ses patients à la prévention est un très grand geste éco-responsable. Une bonne santé dentaire diminue l’impact polluant de l’industrie dentaire dans sa globalité et améliore la santé donc diminue la pollution due à « Big pharma » ! Formation continue de l’équipe, prévenir les maladies professionnelles et les risques de problèmes posturaux.

– Eco-construction : si vous avez la chance de pouvoir maitriser la construction des murs du cabinet dentaire, choisir un architecte « bio » ! La géobiologie vous aidera à choisir l’emplacement idéal sur le terrain à bâtir, les matériaux de construction, écologiques, traités avec des produits sains. Décoration avec peintures et revêtements écologiques. Lumières basse consommation. Aménagement du cabinet dentaire (position du fauteuil, du bureau, des miroirs, choix des couleurs, des formes et symboles, etc.), selon les règles du Fung Shui pour favoriser une bonne circulation de l’énergie dans le cabinet dentaire.

– Protection des ondes : Mise à la terre de tout le circuit électrique du cabinet, blinder les câbles électriques. Positionner la source de wifi le plus loin possible du poste de travail de l’équipe soignante mais aussi de la secrétaire.

 

En résumé, travailler dans un cabinet dentaire écologique, tout le monde y gagne :

· Passer du temps dans un environnement aux polluants réduits

· Harmonie entre les membres de l’équipe par diminution du stress

· Amélioration de la concentration dans le travail

· Atteinte des objectifs par une bonne organisation

· Les patients se sentent bien et en confiance dans un lieu où les énergies circulent bien

· Prospérité financière et abondance de bienêtre

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *