Sélectionner une page

La chronique des dentistes heureux !

par 25 Avr 2019Articles0 commentaires

Les grands coachs américains appellent cela « le miracle en 5 secondes ». Pour eux, lorsque l’on prend la responsabilité à 100 % de tout ce qui nous arrive dans notre vie, notre vie devient miraculeuse. 

Alors pour être sûr que nous parlions tous de la même chose, je voudrais clarifier avec vous la notion de responsabilité. La responsabilité n’a rien à voir avec la notion de culpabilité ou de faute. Etre responsable ce n’est pas être coupable. La responsabilité c’est le fait d’être acteur de sa vie, capitaine de son âme, de sa propre vie. Etre responsable c’est prendre la décision de diriger sa vie, d’en prendre le gouvernail. 

Si « l’excusite » vous gagne : soignez-vous !

Lorsque l’on est acteur de sa vie on ne se cache plus derrière des excuses. En effet, certains d’entre nous sont atteints d’une grave maladie : « l’excusite », très bien décrite dans le chapitre 2 du livre de David Schwartz « La magie de voir grand ». « L’excusite »  c’est la maladie de toujours trouver une excuse extérieure à nous même, lorsque nous sommes soumis à des échecs ou à des résistances : la crise, la taille, le sexe, l’âge, la bonne ou la mauvaise enfance, les charges, les impôts, la sécu, l’URSSAF, le règlement arbitral, la CCAM, etc.  

Bref, la première étape de la responsabilisation c’est de décider de devenir responsable, décider d’agir au lieu de subir et comme disait Gandhi : « Décider de s’impliquer pour incarner le changement que l’on veut voir autour de soi ! »

Responsable du choix de ses pensées

On peut donc commencer à décider de choisir des pensées plus positives qui vont rendre notre vie plus agréable. Souvenez-vous de la chronique que j’ai écrite en novembre 2017 dans ce même magazine. « Connaissez vous le plus étrange des secrets » de Earl Nightingale. « Vous devenez ce à quoi vous pensez le plus souvent ». Donc pensées négatives ou pensées positives, à vous de choisir. Vous êtes responsable de vos pensées, donc de qui vous auriez tendance à être : une personne « négative » ou une personne « positive » … 

Etre responsable c’est avoir du pouvoir

Ensuite au travers de la responsabilité, on met en avant le fait que l’on a un pouvoir dans ce qui nous arrive et surtout de ce que l’on va en faire. Quand on se sent impuissant dans sa vie, c’est qu’on focalise sur les endroits où l’on a aucun pouvoir, qu’on ne regarde pas au meilleur endroit. Dans toute situation, il y a un domaine dans lequel nous pouvons exercer tout notre pouvoir. Un domaine dans lequel, en y mettant de l’énergie, nous allons pouvoir trouver des ressources pour changer la situation. Donc si on n’a aucun pouvoir sur certains évènements extérieurs qui nous arrivent, nous sommes en tout cas responsables de comment nous nous sentons. Pour cela il faut distinguer les faits et les histoires. 

La différence entre les faits et les histoires

Les faits, généralement, sont les mêmes pour toutes les personnes qui ont assistés à la situation : par exemple mon assistante est arrivée avec 1H de retard ce matin. Ceci est un fait. Par contre suite à ce fait, les 40 000 dentistes français pourront se raconter 40 000 histoires différentes : du « ras le bol ces employés, on ne peut jamais compter sur eux », ou « elle a dû avoir un gros empêchement », ou bien « je la sens moins motivée, je vais avoir une discussion avec elle et trouver une solution pour qu’elle ait plus de joie à venir travailler », etc. Ce sont les histoires que l’on se raconte, les conclusions que l’on tire à partir des faits, qui nous font nous sentir mal. 

Etre le leader de sa vie

Un leader qui se sent 100 % responsable, a du pouvoir sur comment il perçoit les faits et sur l’histoire qu’il se raconte. Le leader sait qu’il a du pouvoir sur ce qu’il va faire de la situation. Que va-t-il en faire pour lui, pour les gens qu’il aime et pour les autres, car il sait que tout événement peut être une opportunité pour grandir et pour se sentir mieux. 

Le leader va même encore plus loin, il part du principe qu’une partie de lui est même responsable de ce qui est arrivé. Même si dans les faits il n’est pas responsable de l’évènement extérieur qui lui arrive, il prend la responsabilité d’avoir choisi de se trouver sur le lieu de l’évènement. 

Agissons en dentistes 100% responsables

En effet, nous ne sommes pas responsables de toutes les mesures gouvernementales qui sont en train de détruire notre exercice libéral, mais nous avons choisi d’être dentiste et nous sommes responsables de cela.  Donc en dehors de toute attitude émotionnelle, nous pouvons, en qualité d’êtres responsables, choisir d’avoir du pouvoir sur la situation pour en tirer un apprentissage et opérer une transformation qui sera surement à notre avantage et peut être même à l’avantage de la profession toute entière. 

Etre co-créateur pour choisir notre futur

Le leader considère qu’il est co-créateur de tout ce qui se passe dans sa vie, cela lui donne du pouvoir et lui permet d’agir. On ne s’attire pas les choses par hasard, on n’est jamais victime de quoi que ce soit, nous avons toujours tout crée sur un plan inconscient. Cela permet d’agir, d’être créatif et de mettre en place de nouvelles situations dans lesquelles on se sentirait mieux. D’ailleurs les grands maitres spirituels du bouddhisme nous disent que « rien à l’extérieur ne peut nous blesser sans qu’à l’intérieur ne se trouve une blessure à travailler ». 

Ce qui nous énerve à l’extérieur est à calmer à l’intérieur

Les traits de caractères que l’on rejette à l’extérieur sont en fait parce que nous les avons en nous. Dès que l’on critique quelqu’un, en fait, ça nous renvoi à nous même. Dès que l’on critique une situation, c’est nous qui ne prenons pas la responsabilité. A chaque fois que l’on refuse de mettre en place des actions pour aller mieux, c’est que l’on ne prend pas la responsabilité de la situation et que l’on préfère se positionner en victime. 

Le leader se lève et se relève pour sa mission

On rentre dans le leadership lorsque l’on se sent responsable de soi et des autres, lorsque l’on a une mission pour un éco système plus grand que notre petit égo. En se bougeant, en se relevant, en étant constructif, positif, on irradie des choses autour de soi et on permet aux autres êtres-humains de remplir eux aussi leur mission. Il n’existe aucun challenge que l’on ne puisse transformer en opportunité pour soi ou pour les autres. Aussi petit que nous soyons, nous avons tous un rôle dans l’univers, et quoi que nous fassions, aussi peu soit-il, a toujours un impact et transforme le cours de l’histoire.

Notre impact dans le monde est d’autant plus grand que nous prenons notre responsabilité à 100 %. L’égo parfois refuse cette responsabilité et ne se rend pas compte que l’enjeu est au-delà de notre petite histoire, au-delà de nos frustrations, l’enjeu est au-delà de soi. Le leader comprend que la vie est faite de risques et de challenges, il se prépare toujours aux deux. Le leader saura toujours en tirer avantages et opportunités, car il sait qu’en refusant de voir ce qui fait mal, il se privera d’apprendre et de grandir. 

Devenez leader dans votre profession en rejoignant www.naturebiodental-pro.com 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *