Sélectionner une page

La bouche de la femme enceinte

par | 6 Fév 2020 | Actualités, Articles | 1 commentaire

La femme enceinte est toujours au centre des attentions. Les femmes viennent parfois faire un contrôle dentaire quand elles apprennent qu’elles sont enceintes, mais on regrette toujours qu’elles ne soient pas venues avant.

En effet, je pense qu’il est plus facile de changer les draps de son lit avant de se coucher plutôt qu’une fois qu’on y est allongé en train de se reposer.

C’est donc avant la grossesse, que vous devriez aider vos patientes à remettre leur bouche en santé. Si malgré tout la future maman arrive dans votre cabinet en urgence, voici les précautions à prendre :

Dépose d’un amalgame ou d’une prothèse métallique

Reprise de carie sous un amalgame, un composite ou besoin de retirer une prothèse métallique pour accéder à des racines infectées, vous allez, lors du fraisage, créer des vapeurs et des poussières issues des produits d’obturation (mercure, Bisphénol A, HEMA, TEGDMA, nickel, palladium, béryllium, etc.) qui vont être ingérées, inhalées et vont passer la barrière foeto-placentaire. Intoxication massive pour cet être en construction. Associé à des carences minérales et à un déséquilibre du microbiote, cette intoxication a été mise en cause dans l’autisme.

Il est donc encore plus fondamental de faire profiter les femmes enceintes du protocole sécurisé de dépose des matériaux dentaires, dont vous trouverez les principales recommandations ici. Je vous conseille d’ailleurs vivement d’appliquer à tous vos patients ce protocole de dépose sécurisée, car vous ne pouvez prédire si leur métabolisme aura la capacité d’éliminer par les voies naturelles tous les toxiques ingérés. Fatigue chronique, fibromyalgies, sclérose en plaque, Parkinson, électro sensibilité, sont les principales éventuelles conséquences d’un apport massif de toxiques lors de la dépose des matériaux dentaires. Bien sûr vous ne trouverez pas encore d’études scientifiques à ce sujet, car peu de personnes ont encore fait le lien. Donc dans le doute, le principe de précaution s’applique.

Aromathérapie : Quatre règles d’or pendant la grossesse :

– Toutes les HE sont interdites pendant le 1er trimestre,

– A partir du 4° mois, les traitements doivent être ponctuels ou ne pas excéder 10 jours,

– HE camomille romaine à respirer en cas de stress ou anxiété, peur des soins dentaire,

– HE d’estragon ou citron en cas de nausées

– ATTENTION : l’HE de clou de Girofle et de menthe poivrée sont toujours interdites chez la femme enceinte et qui allaite.

– Ne jamais appliquer les HE sur le ventre,

– Les respirer ou les appliquer sur la peau plutôt que de les avaler.

– Les huiles essentielles riches en phénol (origan compact, thym, girofle, sarriette des montages), ou en aldéhydes aromatique ou terpénique (lemon grass, cannelle) sont très irritantes pour la peau, les mélanger à une huile végétale avant application.

– Certaines huiles essentielles sont photo sensibilisantes (citron, orange, mandarine, lime, pamplemousse, angélique). Elles créent des taches brunes irréversibles après exposition au soleil. Attendre 6 heures avant de se mettre au soleil.

– Ne jamais donner d’huile essentielle par voie orale à un enfant de moins de 3 ans. C’est neuro toxique, cela peut provoquer des vertiges, des nausées, vomissement, ou des troubles du langage.

– Les huiles essentielles contenant des cétones (thuya, sauge officinale, romarin, eucalyptus) sont interdites chez la femme enceinte ou allaitante.

– Les huiles essentielles sont des substances à visée thérapeutique, elles ne doivent pas être utilisées à longueur d’année sous peur de voir apparaitre des allergies ou des intolérances, par exemple, avec des huiles essentielles d’utilisation courante comme la menthe poivrée, la sauge officinale, toutes les espèces de lavande ou la mélisse.

Gingivite gravidique

– Bain de bouche oil pulling (méthode ayurvédique), après le passage du fil dentaire et le brossage

o Dans 1 cuillère à café d’huile de noix de coco bio, ajouter o 1 pincée de Gencix, www.gencix.com

o 2 gouttes d’HE de lavande officinale,

o 2 gouttes de géranium rosa.

Ce mélange est gardé en bouche et pulsé entre les dents jusqu’à émulsion pendant 10 mn. Recracher ce mélange dans un mouchoir en papier qui sera jeté dans une poubelle afin de ne pas boucher les canalisations du lavabo . Ne pas se rincer la bouche. Traitement à faire tous les soirs après le brossage pendant 2 semaines. Continuer le même protocole mais sans les HE au-delà.

– Si la gingivite débute avant le 4ème mois, on peut utiliser ce mélange sans les HE,

– Ajouter en homéopathie la formule n° 556, du laboratoire Weleda (berberis vulgaris, cortex radicis D2, urtica urens D3, aa) : 15 gouttes matin et soir à avaler dans un peu d’eau, jusqu’à amélioration.

Prévention des caries chez la femme enceinte :

– Sels calcaires Weleda, 1 dose du flacon n°1 le matin, 1 dose du flacon n°2 le soir,

– Ossatyon des laboratoires Catalyons. 1 bouchon pur à garder en bouche 1 mn avant de l’avaler, après chaque brossage matin et soir. Ne pas rincer.

– En cas de polycaries, prescrire de la vit D et K2

– Acupuncture

Prévention dentaire pour le fœtus

En acupuncture, traiter la maman pendant la grossesse en agissant principalement sur le point 9 rein ou ZhuBin. C’est le point des bébés heureux qui se stimule 3 fois pendant la gestation. En Chine, la grossesse se compte en pleine lune :

1er séance à la 3e lune, 2e séance à la 6e lune, 3e séance à la 10e lune.

Sans s’attarder sur les nombreux bienfaits de ce point (que vous trouverez dans tous les manuels de Médecine Traditionnelle Chinoise, MTC), au niveau buccal, il augmente la qualité́ du tissu osseux et des dents. Il apaise l’esprit et calme les anxiétés. Il fait des bébés qui dorment la nuit et rient le jour, même pendant les poussées dentaires !

Les compulsions ou « envies » pendant la grossesse peuvent influencer les préférences alimentaires de l’enfant plus tard. Veiller donc à l’alimentation équilibrée de la mère et réduire les consommations de sucre.

Avant même de naitre, le fœtus peut se sentir agressé par diverses investigations qui vont parfois au-delà̀ du nécessaire. Est-il toujours indispensable de faire une échographie chaque mois ? Ne commençons-nous pas, déjà̀, à pénétrer dans le territoire du bébé́, non pas pour son bien, mais pour nous rassurer, pour tout contrôler ? Est-il vital de connaitre le sexe de l’enfant avant sa naissance ? Qu’en pense le principal intéressé́ ? Ne lui volons-nous pas son secret ? Certains pardonneront la curiosité́ et l’impatience de leurs parents. D’autres partiront déjà̀ dans la vie avec un compte à régler en puisant dans leur énergie du rein. Les dents de lait se formant à cette période (4°/6°mois de vie intra-utérine), leur email pourra alors déjà être fragilisé.

Avoir de bonnes dents ça se prépare déjà avant la naissance !

1 Commentaire

  1. AffiliateLabz

    Great content! Super high-quality! Keep it up! 🙂

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *