Sélectionner une page

Mycoses buccales

par | 21 Nov 2019 | Articles | 0 commentaires

Traitement en urgence au fauteuil :

Détartrage pour enlever toute trace de plaque bactérienne.

Polir la base des dents avec une cupule et de la pate à polir sans fluor dans laquelle vous ajoutez 3 gouttes d’huile essentielle de laurier noble.

Bien rincer puis mettre 2 gouttes pures d’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) sur la langue et demandez au patient d’étaler le produit sur toutes les muqueuses avec sa langue et de garder la salive en bouche 2 minutes avant d’avaler.

 

Traitement de fond à polarité intestinale :

– Huile de cumin noir (Sofibio 0800 945 845), 2 à 3 capsules par jour, le matin

– Chloronel (Lescuyer 05 46 56 30 48), 1 comprimé par jour la première semaine, ensuite 2 comprimés par jour, le soir au coucher. 

Le mois suivant :

– Bactivit (Lescuyer)

o Du 1° au 3° jour, 1/3 de sachet dans un peu d’eau le matin à jeun,

o Les 4° et 5° jours, ½ de sachet dans un peu d’eau le matin à jeun,

o Des 6° au 20° jour, 1 sachet dans un peu d’eau le matin à jeun.

 

Traitement de fond à polarité fongique :

– Candida albicans D10 Weleda, 3 granules le matin à jeun

– Mucor mucedo D10 Weleda, 3 granules le soir au coucher

– Monilia albicans 8DH ampoules Boiron 1 ampoule diluée dans un peu d’eau à jeun au réveil pendant 1 mois, 6 jours par semaine 1/2h avant le petit déjeuner (garder 1min en bouche avant d’avaler)

– Caprylactif (www.nutrixeal.fr) (acide caprylique), 3 gélules par jour au cours des repas (important), 1 jour sur 2, en alternance avec les gélules d’huiles essentielles dont la formule est ci-dessous. C’est ce que l’on appelle le programme de rotation avec les antifongiques naturels.

– Préparation en pharmacie de gélules (Formule de DaniellenFesty) :

o HE melaleuca alternifolia (arbre à thé) 10 mg

o HE pelargonium asperum (geranium rosa) 10 mg

o HE cinnamomum verum (cannelle de Ceylan écorce) 10 mg

o HE cymbopogon martinii (palmarosa) 10 mg

o HE origanum heracleoticum (origan de Grèce) 10 mg

o HE thymus vulgaris linaloliferum (thym à linalol) 10 mg

3 gélules par jour pendant les repas, 1 jour sur 2 pendant 20 jours, en alternance avec le Caprylactif.

 

Le « oil pulling » anti-mycose :

Après le brossage faire un bain de bouche à l’huile de noix de coco additionné des huiles essentielles suivantes :

– 1 cuillère à café d’huile de noix de coco,

– 1 goutte d’huiles essentielles de laurier noble,

– 3 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé,

– 1 goutte d’huile essentielle d’origan compact,

– 1 goutte d’huile essentielle de cannelle.

Garder ce mélange en bouche en l’émulsionnant pendant 10 minutes. Recracher sans rincer. Au début des symptômes, à faire 3 fois par jour pendant 4 jours, puis continuer ce bain de bouche tous les soirs pendant 1 mois.

Attention à la réaction d’Herxheimer, il s’agit d’une aggravation des symptômes de la mycose avec une grande fatigue, après la première semaine du début de traitement. Ceci est temporaire. C’est l’effet du relâchement de toxines et déchets dans les intestins puis neutralisés et éliminés par le foie lors de la destruction du candida. Si le foie peine à faire son travail de détoxification prescrire du chardon marie en tisane à boire 3 fois par jour.

 

Régime alimentaire :

Eliminer : sucre raffiné, sucrose, fruits et jus de fruits citriques, miel et le sirop d’érable, amidons, pain et fromages, boissons alcoolisées, fruits secs, cacahuètes, champignons et huiles raffinées, lait et produits laitiers.

Privilégier : légumes, légumineuses, viande, poisson et les céréales complètes, certains fruits sont permis : pommes, cerises, poires et toutes les baies.

Aliments ayant une activité fongicide à consommer sans modération : ail, pamplemousse, gingembre, thym, mélisse et romarin.

 

La mycose buccale et ses émotions :

L’enfant développe un muguet car il se sent vulnérable, besoin de contact pour se sentir en sécurité. De gros câlins aideront à la cicatrisation !

Chez l’adulte c’est l’enfant intérieur qui exprime le besoin d’être sécurisé. La personne qui développe une mycose ressent un vide affectif, de la mélancolie.

Si la mycose se manifeste sur la langue, c’est que la personne a du mal à faire entendre ses besoins, et se sent incapable de communiquer ce qu’elle ressent. Elle voudrait que les gens sachent, qu’ils devinent ce qu’elle veut. Il y a alors frustration et agressivité.

La personne qui développe une mycose peut aussi se trouver dans une situation floue et se sentir désorientée. Les prises de décision sont difficiles, avec l’impression de ne pas évoluer.

En conclusion, la présence d’une mycose buccale doit toujours alerter le chirurgien-dentiste sur l’état général déficient de son patient et devrait l’orienter vers son médecin généraliste homéopathe ou chez un naturopathe, afin de travailler en profondeur une nouvelle hygiène de vie.

Extrait mis à jour du livre de protocoles thérapeutiques en énergétique dentaire du Dr Catherine Rossi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *